Google veut améliorer Chrome sur Mac

Google veut améliorer Chrome sur Mac

Google veut améliorer Chrome sur Mac

Lancé le 11 décembre 2008, le navigateur Google Chrome n’a cessé depuis de grappiller des parts de marché au point de devenir le navigateur le plus utilisé au monde avec plus de 50 % de part de marché le mois dernier selon Statcounter.

Bien entendu, un tel succès n’est pas dû au hasard et les utilisateurs vantent les qualités du navigateur de Mountain View, et notamment sa rapidité dans l’affichage des pages web. Mais il y a un domaine ou Chrome pêche encore et à plus forte raison sur Mac, c’est dans sa consommation en énergie. Les développeurs de chez Google semblent avoir pris conscience du problème et viennent d’annoncer que des améliorations allaient être apportées au navigateur sur OSX pour régler le phénomène.

Google veut améliorer Chrome sur Mac

Google a décidé de remédier à un problème fâcheux qui affecte les utilisateurs de son navigateur Chrome, en particulier ceux équipés d’un Mac : la consommation d’énergie. Dans une note  publiée sur le réseau social Google+, Peter Kasting, ingénieur logiciel chez Google, a indiqué que la firme travaillait à rendre son navigateur sur Mac moins énergivore. Parmi les mesures qui permettront d’améliorer les performances de Chrome, figure le traitement en priorité de certains onglets par rapport à d’autres placés en tâches de fond. Ainsi, des tâches plus urgentes pourront bénéficier des ressources d’un processeur avant une page web que l’on n’aurait pas besoin de consulter dans l’immédiat. L’ingénieur a ajouté que ses équipes étaient parvenues à réduire de 70% certaines tâches effectuées sous Chrome avec des Mac.

 

Comment choisir une carte micro SD ?

Comment choisir une carte micro SD ?

Comment choisir une carte micro SD ?

Une carte micro-SD, c’est quoi ?

SD, pour Secure Digital, ou carte numérique sécurisée est un format développé conjointement par Toshiba, Sandisk et Panasonic en 2000. Le grand public l’utilise depuis 2001. Les cartes micro-SD sont compactes et pas particulièrement fragiles, ce qui explique leur succès sans précédent.

Il en existe désormais différentes sortes : SD, SDHC, SDXC, etc… Qui correspondent à différentes vitesses de transfert, pour résumer. Dans un smartphone, il ne faut pas confondre la carte SD interne, sorte de disque dur dédié au stockage sur le smartphone et les cartes SD externes. La plupart des appareils actuels (post 2009) sont compatibles SDHC.

La carte micro SD

Pour les smartphones, on utilise les cartes dites micro-SD, car plus petites qu’une carte SD, donc plus portatives et plus adaptées à ces appareils intinérants. D’une capacité allant de 128 Mo à 2 Go, elle fonctionnera avec tous les lecteurs de carte. Etant donné sa failble capacité de stockage, elle ne s’utilise pratiquement plus aujourd’hui, sauf en photographie.

La carte SDHC

« HC » pour haute capacité (high capacity). Ce standard sait gérer les transferts de gros fichiers plus efficacement. La capacité des cartes micro-SDHC varie de 4 à 64 Go. Ce sont les plus communes actuellement, elles sont parfaites pour une utilisation classique de la carte SD. Elles ne sont pas compatibles avec la plupart des lecteurs SD simples, notamment ceux antérieurs à 2008.

Les cartes SDXC

« XC » pour « extended capacité », capacité étendue, donc. On va encore plus loin avec ces cartes là, de 64 Go à 2 To (2000 Go). Elles sont rétrocompatibles avec les standards précédents, c’est à dire avec les lecteurs, SD, SDHC et SDXC. Les smartphones haut de gamme actuels affichent un support jusqu’à 128 Go la plupart du temps.

Les classes de vitesses

Vous avez peut-être déjà vu des cartes sur lesquelles figuraient des chiffres. Ce sont les classes de vitesses. De 2 à 10, cette échelle permet de mesurer la vitesse maximale théorique que supporte la carte SDHC ou SDXC. Pour la classe 2, la carte peut aller jusqu’à 2 Mo par seconde, pour la classe 4, 4 Mo/s, etc… jusqu’à 10.

Dans une utilisation quotidienne sur Android, une classe 6 est amplement suffisante. Si toutefois vous transférez des vidéos très régulièrement par exemple, une carte de classe 10 peut être utile. Si vous souhaitez enregistrer des vidéos directement sur votre carte micro-SD sur Android, alors prenez une classe 10, n’hésitez pas. La vitesse d’écriture est bien plus rapide, ce qui nous amène aux carte UHS.

Les cartes micro-SD UHS – Ultra High Speed

Derrière ce nom franchement évocateur, se cache une norme qui caractérise des cartes SD offrant un débit allant jusqu’à 104 Mo/s. À titre de comparaison, l’USB va en principe jusqu’à 480 Mo/s, mais en pratique il est bien souvent plus lent.

Depuis 2009, la dénomination UHS-I désigne les cartes capables de garantir une vitesse minimale de 10 Mo/s. Celles-ci sont franchement inutiles pour la plupart des utilisateurs de smartphones, qui ne font que copier et coller des fichiers dessus. Comme les cartes de classe 10, elles sont réservées à ceux qui souhaitent enregistrer des vidéos HD en temps réel sur leur carte SD.

A noter que cette fonction n’entrave pas la compatibilité des cartes avec les lecteurs SD simples, mais ne sera activée que sur les appareils compatibles. Vous pouvez donc utiliser une carte UHS sur plusieurs appareils, même si l’un d’eux est plus ancien.