La fibre optique en France

La fibre optique en France

La fibre optique en France

Des bouquets de fibre optique fleuriront-ils partout en France au printemps 2022 ? C’est l’objectif affiché par le gouvernement depuis quelques années et porté grâce au Plan France Très Haut Débit, piloté par le ministère de l’Économie. L’ambition est réelle : 50 % des foyers raccordables au très haut débit en 2017, et 100 % en 2022, dont 80 % en fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH). À l’occasion de la publication du nouveau cahier des charges, nous avons voulu mettre cet objectif face aux prévisions de ceux qui vont déployer le réseau.

Pour connecter le pays en très haut débit, deux mécaniques sont à l’œuvre. D’un côté, les fournisseurs d’accès nationaux couvrent les zones très denses et moyennement denses en fibre jusqu’à l’abonné, avec quelques accords de co-investissement. De l’autre côté, il reste plus de 40 % de la population, dont la faible densité géographique n’est pas immédiatement rentable pour ces opérateurs. C’est là qu’interviennent directement les collectivités : elles créent des réseaux d’initiative publique (RIP), qu’elles gèrent elles-mêmes ou confient à des entreprises spécialisées.

La fibre optique en France

Mettre de la fibre partout?

Le déploiement de la fibre est en effet un des enjeux de la bataille pour SFR qui oppose Numericable à Bouygues Telecom. D’après le plan France Très Haut Débit présenté par la ministre déléguée à l’Economie numérique Fleur Pellerin, l’intégralité du territoire français doit être couvert en très haut débit d’ici 2022. En donnant priorité à la fibre optique, une technologie qui offre des débits d’au moins 100 mégabits par seconde en « upload » comme en « download ». Alors que le très haut débit commence à 30 mégas par seconde en download. De quoi assurer le développement de l’économie numérique.

Rapprocher la fibre

La terminaison en câble coaxial pose-t-elle un problème de débit? Pas nécessairement, selon Ariase, qui note que le standard DOCSIS qui gère l’information dans les câbles coaxiaux est en amélioration permanente et permet déjà un « download » de 100 mégabits. Largement dans les clous. Le plan France très haut débit le reconnaît d’ailleurs: « Le raccordement en fibre optique jusqu’à l’abonné de chaque logement ne peut être envisagé qu’à long terme. Néanmoins, pour répondre à l’objectif d’une couverture intégrale du territoire en très haut débit, la fibre optique sera déployée dans chaque village ou chaque quartier. Ces opérations de « montée en débit » consistent ainsi à rapprocher la fibre optique de l’abonné final tout en conservant la partie terminale du réseau en cuivre ou en câble coaxial. »